ASFC - Rapport sur Objectif 2020 - Décembre 2016
Stratégie de l'ASFC pour appuyer la santé mentale

En juillet 2016, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a lancé une stratégie globale pour appuyer la santé mentale assortie d'un plan de mise en œuvre sur trois ans. Plusieurs des activités clés ont déjà été lancées, notamment trois formations obligatoires : « Prévention du suicide et de l'automutilation », pour les employés qui travaillent auprès des personnes sous la garde de l'ASFC, ainsi que « Sensibilisation à la santé mentale » et « Création d'un environnement de travail respectueux » pour tous les employés de l'ASFC. L'Agence a aussi créé la campagne Je ne me reconnais pas pour sensibiliser les employés et réduire la stigmatisation. Le lancement de la campagne a été souligné par des kiosques d'information à l'Administration centrale et dans les régions, ainsi que sur le site intranet de l'Agence. Cela comprend de l'information et une série de vidéos d'employés qui parlent de leurs points de vue sur la santé mentale, de leurs expériences personnelles et de l'importance de la santé mentale en milieu de travail.

La santé mentale compte

2016-05-03
Cette vidéo présente un aperçu des témoignages d'employés qui parlent de leurs points de vue sur la santé mentale, de leurs expériences personnelles et de l'importance de discuter de la santé mentale en milieu de travail.

Transcription

Robert Nowosielski, Agent des services frontaliers, Région du Nord de l'Ontario, devant la caméra.

Quand on s'intéresse à la santé mentale, on considère le mieux-être de façon globale. Personnellement, j'ai dû composer avec des irritants, et j'imagine que cela a dû vous arriver aussi. C'est une étape normale de la vie quotidienne.

Hélène Larose, Gestionnaire, Programme d'aide aux employés, Administration centrale, devant la caméra.

Hélène Larose : Les statistiques indiquent que 20 % des gens, à un certain point dans leur vie vont avoir une maladie mentale.

Lisa Janes, Directrice générale/I, Direction des opérations frontalières.

Lisa Janes : Ce qu'on doit faire, par contre, c'est créer un milieu de confiance où chacun sera capable de s'exprimer face à une situation difficile.

Jenny Trikalinos, Adjointe administrative, Administration centrale, devant la caméra.

Jenny Trikalinos : Ici au travail, à l'ASFC, il y a le Programme d'aide aux employés. C'est un service confidentiel qui vous aidera, qui vous donnera des outils et des conseils. Donc, de grâce, ne vous sentez plus seuls.

Darlene Marion, Agente principale de programme, Administration centrale, devant la caméra.

Darlene Marion : J'ai appris qu'on peut parfois avoir besoin d'autrui. Il y a bien des gens autour de nous qui peuvent nous aider, et aller vers eux, faire le premier pas est tellement important!

Mélanie Harbec, Surintendante, Région du Québec, devant la caméra.

Mélanie Harbec : Sentez-vous libre de parler avec une personne de confiance. Ça pas besoin d'être quelqu'un du PAE, ça peut être un collègue, un parent, un ami.

Hélène Larose devant la caméra.

Hélène Larose : Les maladies mentales peuvent être traitées. Les personnes touchées peuvent se tourner vers plusieurs solutions pour enrichir leur qualité de vie.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, 2016.

Canada.

Des stratégies régionales sur la santé mentale ont aussi été établies, de même que plusieurs comités sur le mieux-être et groupes de travail. Les gestionnaires et les représentants syndicaux de partout au Canada ont fait la promotion du mieux-être en milieu de travail. L'objectif est de créer un milieu de travail qui favorise la santé et la sécurité psychologiques, soit un environnement propice et sûr pour un dialogue ouvert et respectueux.

Michael Tait, surintendant intérimaire, District du Sud du Manitoba, région des Prairies, Agence des services frontaliers du Canada, et Ginger Knox, coordonnatrice, Gestion des urgences, Division des services corporatifs et des programmes, région des Prairies de l'Agence des services frontaliers du Canada

La même année, la région des Prairies de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a lancé le sondage Protégeons la santé mentale au travail dans le cadre d'un projet pilote à l'Agence. Le sondage Protégeons la santé mentale au travail est un outil anonyme et confidentiel conçu pour aider les organisations à promouvoir la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. Les préparatifs du lancement comprenaient des consultations avec des intervenants clés comme l'équipe de direction de la région, les communications régionales, les cadres régionaux du Syndicat des douanes et de l'immigration, ainsi que l'équipe du mieux-être à l'Administration centrale. Le sondage sert à évaluer l'état de santé organisationnel de la région des Prairies. Le sondage a pris fin en octobre 2016, avec un taux de participation de 71 %. Comme la priorité est maintenant de traiter les points à améliorer en établissant des plans d'action, des activités de collaboration et de consultation approfondies seront organisées avec les intervenants clés et les employés. Les lignes de communication restent ouvertes et les employés peuvent consulter tous les résultats sur la page intranet de la région.

Date de modification :